Workaway à Bariloche et deuxième pigeonnade

Nico au Cerro Campanario Bariloche

Après 3 semaines de recherches infructueuses de volontariat à Buenos Aires, nous décidons de changer d’air direction le Rio Negro et la charmante ville de San Carlos de Bariloche. Les offres Workaway sont nombreuses mais notre choix se porte sur l’auberge Punto Sur qui semble être un petit havre de paix. Très vite nous recevons une réponse positive. Hourra ! Ils nous attendent.

En route pour Bariloche
En route pour Bariloche

Après 23h de bus depuis la capitale (1600 km séparent les deux villes !), nous sommes accueillis à l’auberge par la gérante Marina. Ça ne se passe pas exactement comme prévu, et c’est un euphémisme, puisqu’elle nous annonce qu’il n’y a finalement pas de place pour nous à Punto Sur, ni pour travailler, ni pour dormir. Solution de repli : elle nous amène dans l’auberge voisine, le « Moving » où elle nous plante net. Un peu assommés par le voyage, on n’a pas le temps de protester mais on sent déjà ce qui se profile… En effet nous avions choisi Punto Sur pour ses excellents commentaires et son deal alléchant : 4 jours de travail par semaine contre logement et nourriture, avec asados offerts (l’asado est le barbecue Argentin : des kilos de viande délicieuse !).

Au Moving, nous ne verrons pas la couleur d’une saucisse, ni d’un poisson, ni d’un légume, ni d’un fruit d’ailleurs. Au menu : pâtes au beurre, riz au sel ou lentilles à l’eau. Et ce chaque jour. Mais ce qui nous achève, c’est d’apprendre notre planning de travail : nous serons réceptionnistes 6 jours sur 7, de minuit à 8h du matin. Vous la sentez venir ? Je crois bien qu’on vient de subir notre seconde…

pigeonnade-bariloche

Cependant nous n’avons pas vraiment le choix, et nous emménageons dans la chambre des volontaires que nous partageons avec 5 autres compagnons.

Petit déjeuner Moving hostel Bariloche
Le petit déjeuner au Moving

La premiere soirée est calme et nous dinons entre volontaires : Jonathan le jeune argentin fana de musique, Higor le brésilien tout doux et serviable, Luis le mexicain qui voyage grâce à la vente de bracelets, et Douglas le brésilien hyperactif, qui se fait appeler « Ciento veinte » car il est toujours à 120%. Nous ne faisons la connaissance de Julia, la responsable, que le lendemain. Lorsque l’on demande des explications sur le travail, elle balaye la question d’un geste : « non mais vous verrez, c’est super facile ».

Le lendemain soir nous sommes donc livrés à nous mêmes à l’accueil. Et c’est loin d’être super facile. Notre espagnol est encore très hésitant, néanmoins les clients sont très agréables et font de gros efforts pour que nous les comprenions. Beaucoup d’entre eux parlent également Anglais, ça aide. Higor et Luis ont également été d’une aide précieuse pour venir à notre rescousse tôt le matin lorsque la situation nous échappait ! Quelques exemples de nos déboires : trouver le numéro pour appeler des taxis, appeler le boulanger qui a omis de livrer le pain, gérer les excursions des clients… Beaucoup de stress qui aurait pu être évité si on avait pris la peine de nous expliquer le job au préalable, mais nous avons tout de même apprécié d’avoir l’opportunité de travailler pour la première fois en réception.

Ambre Nico workaway Moving Bariloche
Un peu fatigués…!

Beaucoup de points négatifs font de ce Workaway une belle pigeonnade : la déception de s’être fait jeter de Punto Sur et surtout devoir travailler de nuit tout en vivant dans un dortoir de 7. Dites adieu au sommeil et bonjour au mode zombie.

À l’approche de la saison haute, Julia a décidé de déménager tous les volontaires dans sa propre maison, afin de pouvoir louer les lits de notre dortoir. Tous les volontaires sauf nous, qui nous sommes retrouvés à tenter de dormir de 9h à 14h dans un dortoir ultra bruyant, arrivées et départs de clients oblige. Sans parler du ménage à 10h…

Cette expérience laisse un goût amer en ce qui concerne le traitement des volontaires que nous étions. Quant à la nourriture qui faisait aussi partie du deal, elle était quasi inexistante.

Avec Luis et Higor
Avec Higor et Luis

Malgré cela, nous avons eu la chance de faire des rencontres merveilleuses. Certains des volontaires ont été adorables (Johnny, Higor, Luis, mais aussi Simona, une franco-japonaise) et nous avons également rencontré des français super géniaux parmi les clients : Nathan et son Papa Stéphane/Alain (ça dépendait de l’humeur!), ou encore Marie, Nicolas et Mélanie.

 

Au total, nous serons restés deux semaines au Moving, ce qui nous aura permis de profiter des nombreux atouts de la magnifique ville de Bariloche : plusieurs randonnées ainsi qu’une journée sur la route des 7 lacs. On vous laisse avec quelques photos qui nous consolent largement d’avoir passé deux semaines sans dormir !

Cerro Campanario
On a connu pire vue, pas vous ?
Lac Nahuel Huapi Bariloche
Au bord du lac Nahuel Huapi…
Route des 7 lacs Bariloche
Sur la route des 7 lacs

Dans le prochain article, un Workaway qui tourne mal, très mal ! 

2 Comments

  1. Ah, on a bien fait de ne pas y aller. On est allés demander à Punto Sur, une volontaire nous a dit que ça venait de changer et qu’ils travaillaient 8h par jour, mais 4/7j.
    A moins de ne pas avoir d’autre choix, on ne demande jamais à faire du volontariat dans des auberges car on sait très bien que c’est de l’exploitation.
    On en a fait un à Bariloche parce qu’on devait rester dans le coin. C’était chez Universal Traveler Lodge, c’était très (très) tranquille, 4h par jour, 5/7j. Par contre seulement le petit-déj était compris.

    J’espère que vous trouverez d’autres volontariats plus intéressants 😉

    1. Ça nous a calmé aussi sur les volontariats en auberge ! C’est bien pour rencontrer d’autres voyageurs mais par contre il n’y a aucun échange avec l’hôte, et effectivement c’est souvent de l’exploitation au niveau des heures… Depuis on a fait d’autres volontariats plus intéressants mais on est très en retard sur les articles alors les récits viendront plus tard 😉 J’ai lu votre article sur votre volontariat dans l’estancia en Patagonie, ça fait rêver !

Laissez nous un petit commentaire, nous y répondrons avec plaisir !