Que faire à Buenos Aires ?

Que faire à Buenos Aires

Même si notre escapade à Buenos Aires n’aura pas été de tout repos, nous avons bien profité de la capitale Argentine et en bon backpackers que nous sommes, on vous recommande dans cet article nos 10 activités gratuites préférées !

La Boca Buenos Aires Caminito

1. Visiter le quartier mythique de La Boca

Comment visiter Buenos Aires sans passer par la Boca, LE quartier Porteño incontournable avec son stade chaud bouillant les soirs de matchs, et ses accrocs du ballon rond à tous les coins de rue les jours de la semaine. La Boca c’est un quartier très vivant où ça joue au foot dans les squares, ça parle fort, ça grouille de touristes et ça danse le tango sur les terrasses des restos. Allez faire un tour au Caminito, la rue la plus célèbre de la ville, foulez ses pavés et vous en prendrez plein les yeux grâce aux couleurs chatoyantes de ses maisons et de ses boutiques de souvenirs.


féria san telmo2. Chiner à la feria de San Telmo

Chaque dimanche, le quartier populaire de San Telmo vit au rythme de son marché, appelé « feria » en espagnol. Une grande partie de la rue Defensa est coupée à la circulation des voitures depuis la plaza de Mayo. Sur les pavés, des milliers de chineurs se pressent sur les stands, bien souvent accompagnés par des batucadas (groupes de percussionnistes). On y trouve de tout, à commencer par des calebasses pour le maté, des vêtements, des souvenirs, des empanadas… Autrefois quartier chic, San Telmo a souffert en 1871 d’une épidémie de fièvre jaune qui a fait fuir les plus riches vers Recoleta. Artistes et bohèmes s’y installèrent ensuite avant d’être remplacés par d’élégantes boutiques et des auberges de jeunesse.


Congreso Buenos AIres3. Profiter des visites guidées du centre ville

Les visites guidées de Buenos Aires sont un excellent moyen de découvrir cette ville extrêmement étendue, tout en apprenant son histoire. Des guides parlant anglais ou espagnol (pour des groupes de touristes moins importants, choisissez la visite en espagnol) vous emmèneront dans les quartiers phares de la ville, où vous pourrez admirer de superbes monuments tels que la Casa Rosada, le Palais du Congrès, l’obélisque… Les visites sont gratuites mais n’oubliez pas de laisser un pourboire à votre guide si ses explications vous ont plu.

      • Visite du centre ville : tous les jours à 15h, RDV devant le Palais du Congrès (3h de visite)    >plus d’infos<
      • Visite de Recoleta et alentours : tous les jours à 10h30, RDV Plaza Estado del Vaticano (3h30 de visite)    >plus d’infos<
      • Visite de la Casa Rosada : week-ends et jours fériés à 12h30 et 14h30    >sur réservation<

Cementerio Recoleta

4. Rendre hommage à Evita au cimetière de Recoleta

Même si l’idée de visiter un cimetière vous paraît lugubre, essayez quand même d’aller jeter un coup d’œil à celui de Recoleta. Par une belle journée ensoleillée, rien de glauque à se promener parmi les élégantes cryptes de marbre, granit ou béton qui renferment les dépouilles d’illustres Argentins ayant marqué l’histoire du pays. Un charme inattendu se dégage de ce lieu de recueillement qui se prête volontiers aux photos.

La célèbre Eva Perón repose à Recoleta, sa tombe est assaillie de touristes. Celle qu’on surnomme Evita fut ministre de l’emploi et des affaires sociales durant le mandat de son époux Juan Perón, qui a gouverné l’Argentine de 1946 à 1955. Personnalité controversée, Evita a longtemps œuvré pour les femmes et les plus démunis, tout en soutenant le régime autoritaire de son mari.

      • Visites en espagnol du mardi au vendredi à 11h, week-ends et jours fériés à 11h et 15h.
      • Visites en anglais les mardis et jeudis à 11h   >plus d’infos<

floralis genérica buenos aires
« A la noche recogerá con lentitud sus pétalos para dormir bajo un cielo con luna o sin estrellas… »

5. Voir s’ouvrir la Floralis Genérica

Non loin du cimetière de Recoleta se dresse l’oeuvre d’Eduardo Catalano, la « Floralis Genérica ». Sculptée en 2002 en hommage à la ville de Buenos Aires, cette gigantesque fleur métallique de 23 mètres de hauteur a la particularité de voir ses immenses pétales se refermer à la tombée de la nuit, pour mieux se rouvrir au petit matin. Elle est située sur la Plaza de las Naciones Unidas dans un parc très agréable où nous avons adoré flâner au coucher du soleil. Son créateur définit la Floralis Genérica comme symbolisant un espoir renaissant chaque jour, au rythme des pétales qui s’ouvrent à nouveau avec le retour du soleil.


Mafalda Buenos Aires
Avec Mafalda, Manolito et Susanita

6. Rencontrer Mafalda et ses amis

Mafalda est une petite fille née sous le coup de crayon du dessinateur Argentin Quino. Publiée de 1964 à 1973, la BD du même nom dépeint le quotidien de cette fillette à l’esprit critique affûté, dont les aventures permettent d’aborder les grands sujets de société de l’époque. Désormais connue dans le monde entier, Mafalda est présente sous la forme d’une statue dans le quartier de San Telmo où a vécu son créateur. « El paseo de la historieta«  est un circuit qui vous permettra de découvrir d’autres personnages de bande dessinée célèbres, grâce à des sculptures ou des peintures murales.

 


Puerto Madero

7. Flâner à Puerto Madero

De mon point de vue, ce quartier détone véritablement des autres. Tranquille sur les bords de l’eau, on y oublie l’omniprésence des voitures dans la ville. Sur les quais, les sentiers piétons et cyclistes offrent un cadre idéal pour flâner, boire un verre en terrasse ou manger un morceau à l’abri des grands immeubles. Le « Puente de la Mujer », pont représentant un couple dansant le tango, se dresse majestueusement entre les deux rives et s’avère être un excellent spot pour les amateurs de photos. Un peu plus au Nord, quelques bateaux sont au mouillage. A l’Est, la réserve écologique gratuite permet une mise au vert et on aperçoit même un semblant de littoral.


Avenida 9 de julio BA verde Buenos Aires8. Se perdre sur la plus grande avenue au monde

L’avenue 9 de Julio représente ce que l’on s’imagine de New York : des édifices immenses, une circulation ininterrompue avec des taxis à la pelle, des panneaux publicitaires gigantesques qui diffusent une lumière aveuglante, et une masse grouillante de piétons, de jour comme de nuit. Cœur vibrant de la ville, cette avenue est tout simplement la plus large de la planète (140 mètres de largeur).

Nommée en l’honneur du Jour de l’Indépendance argentine, le 9 juillet 1816, la place accueille depuis 1936 une obélisque de 67 mètres de hauteur, inaugurée pour le 400ème anniversaire de la ville.

Lorsque nous avons visité Buenos Aires, l’obélisque se faisait presque voler la vedette par une sculpture de matériel recyclé haute de (seulement !) 6,5 mètres. Ce jardin vertical nommé « BA verde » est composé de plus de 6000 plantes de 23 espèces différentes. Le soir, la structure s’illumine grâce à des lampes fonctionnant à l’énergie solaire.

Vous promener sur cette immense avenue vous permettra de prendre le pouls de cette ville qui semble ne jamais dormir, encore moins lors des rencontres sportives lorsque tous les Porteños s’y donnent rendez-vous pour célébrer la victoire.


Musée Buenos Aires

9. Se cultiver au musée

De nombreux musées retracent l’histoire mouvementée de l’Argentine, mettent à l’honneur des artistes renommés ou rendent hommage à des personnalités incontournables telles qu’Evita.

Les musées gratuits :

  • Museo Nacional de Bellas ArtesCe musée possède la plus grande collection d’art du pays. S’il met à l’honneur les peintre Argentins, on y trouve aussi des oeuvres de Rodin, Rembrandt, Renoir, ou Picasso. Ouvert du mardi au vendredi de 11h à 20h, le week-end de 10h à 20h.
  • Museo del BicententenarioSitué derrière la Casa Rosada, ce musée retrace l’histoire de l’Argentine et expose près de 10 000 objets historiques. Ouvert du mercredi au dimanche de 10h à 18h.
  • Museo Penitenciario : Cet édifice, à l’origine un couvent, a servi d’hôpital,  d’asile pour mineurs, puis de prison pour femmes. Transformé en musée en 1978, il expose uniformes, photographies et documents retraçant les conditions de vie de l’époque. Ouvert jeudi, vendredi et dimanche de 14h à 19h.

Parc Buenos Aires

10. Se balader à Palermo

Palermo est le quartier chic de Buenos Aires. Si vous souhaitez échapper à l’agitation du centre ville, les « Bosques de Palermo », espaces verts de 80 hectares, sont le lieu idéal pour renouer avec la nature.  Bordés de beaux monuments, le parc accueille la jolie roseraie El Rosedal et l’on peut aussi y admirer le curieux bâtiment sphérique du Planétarium.

Le quartier se subdivise en plusieurs secteurs dont Palermo Viejo qui regorge de boutiques branchées, restaurants et boîtes de nuit, ces dernières faisant du quartier un haut lieu de la vie nocturne. Palermo Hollywood a été nommé de la sorte lorsqu’une société de télévision et des producteurs s’y sont installés. Si vous voulez une chance de croiser une célébrité…


Et pour clore ce très long article, n’hésitez pas à aller voir la vidéo de notre séjour à Buenos Aires !

Si vous êtes déjà allé à Buenos Aires, quels sont vos coups de coeur ? Sinon, on espère que cet article vous aura donné envie de découvrir la capitale Argentine…

Laissez nous un petit commentaire, nous y répondrons avec plaisir !