Et si on passait Noël avec des inconnus ?


restaurant punta arenas noël

En voyage, on perd la notion du temps, ce n’est pas qu’une idée reçue, c’est un fait. C’est donc sans autre cérémonie qu’un samedi 24 décembre, nous quittons Ushuaïa après quatre jours de visite ponctués par l’ascension du sublime Cerro Guanaco. 6h20, le réveil pique un petit peu, mais c’est le prix à payer pour avoir le bus de 7h. Direction Punta Arenas et le Chili !
Nous montons dans le même bus que David et Rola, un couple français avec qui nous avons partagé un studio en auberge pour trois nuits. Dès leur montée dans le bus, je remarque deux autres Françaises. Il faut dire qu’elles passent leur temps à se plaindre : « pfff… c’est de la merde ce bus, y’a pas les numéros des sièges… Et puis ils pourraient nettoyer quand même, c’est dégueulasse… ». Nous venons de rencontrer Annaïg et Julia ! Quelques minutes plus tard, alors qu’elles sont assises de l’autre côté de l’allée, je les entends parler du Québec et en profite pour amorcer une conversation qui n’en finit plus !

 

French touch

Bien lancés, nous parlons du Canada, nous envolons pour l’Australie, puis contons notre formidable épopée néo-zélandaise. Discussion qui ne va pas sans attirer l’attention de nos deux voisins de devant : les « frangins », Alison et Valentin. Un duo… Français évidemment ! Ils ont tous deux passé un an en Australie, alors ça en fait des choses à se raconter. Et sur une proposition des deux Niçois, nous décidons de passer le réveillon tous les six.  

Noel entre francais
De gauche à droite : Anna, Julia, Valentin, Ambre et Nico. Merci à Alison pour la photo !
Teq..! Paf..! Et joyeux Noël !

Un 24 décembre à 21h, Punta Arenas ressemble franchement plus à une ville fantôme qu’à une station balnéaire. Nous trouvons une table dans un bistrot, non sans peine. Il faut dire qu’un soir de réveillon, sans réservation, c’était hasardeux. Mais d’entrée de jeu le patron est très chaleureux. Un apéro, une bonne viande, deux verres de rouge… Les joues rougissent, les langues se délient et les esprits s’éclairent. On discute de tout et de rien, on rit, comme si on se connaissait depuis des mois.

Une, puis deux, puis trois tournées de Tequila plus tard, … et c’est encore plus drôle. Nous sommes (sans grande surprise!) les derniers clients, et cela nous vaut une belle photo souvenir avec le patron et son équipe. Ça ne fait que trois semaines qu’ils se sont lancés et tiennent à immortaliser la bonne ambiance de la soirée. Il est presque 2h, Ambre et moi saluons nos amis et nous éclipsons. Les copains nous raconteront le lendemain que le patron a payé sa tournée. Encore une ! Dans tous les cas, ce réveillon au Chili, on s’en souviendra.

restaurant punta arenas noël
Avec l’équipe du restaurant Livorno à Punta Arenas

Dans le prochain article, accompagnés de notre équipe de Français, nous partons à l’assaut du magnifique parc de Torres del Paine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial