Amantani : la perle des îles du Titicaca

peruvien-cheval-amantani

Amantani est une des îles situées dans la partie péruvienne du lac Titicaca. Avec ses sommets à plus de 4000 mètres d’altitude et son charme préservé, les paysages d’Amantani vous offrent un avant-goût de la vie au milieu de l’immensité du Titicaca.

amantani-paysage-peruviens

Après notre petite déconvenue suite à la visite des très touristiques îles flottantes, nous décidons tout de même de poursuivre notre découverte des îles du lac Titicaca. La bonne surprise, c’est que notre destination suivante, l’île Amantani, se révèle être beaucoup moins exposée au tourisme de masse que ses sœurs d’Uros. Et pour cause : il faut près de quatre heures de traversée depuis Puno pour la rejoindre.

Premiers pas à Amantani

Il est presque 14 heures quand nous posons le pied sur Amantani où notre hôte nous accueille. Ici comme sur les îles d’Uros ou même sur l’île Taquile, les visiteurs sont répartis au sein des différentes communautés afin que chacune puisse profiter de l’économie générée par le tourisme. Nous passerons donc la nuit chez Teofilo, un Péruvien de 57 ans aussi petit que discret. Teofilo nous salue et à peine a-t-il lâché ma main qu’il me tire vers le sentier pour me signifier de nous mettre en route. On dirait qu’il n’a pas de temps à perdre !

excursion-amantani-perou

 

Initiation aux feuilles de coca

Tel un chamois, Teofilo prend les rênes de notre petit groupe qui peine déjà à suivre la cadence. Nous avons l’estomac vide et les 3800 mètres d’altitude ne jouent pas non plus en notre faveur.  Teofilo nous distribue alors le remède miracle des Andes : la coca. Alors qu’elles sont censées nous redonner un peu de souffle, ces quelques feuilles de coca réussissent surtout à nous écœurer ! Nous ne ressentons aucun effet bénéfique et le goût n’est pas vraiment plaisant non plus.

peruvien-cheval-amantani
Zorro a perdu un peu de sa superbe (et une bonne partie de son costume!) mais le paysage vaut tous les décors de film !

 

Amantani : la Comté version péruvienne

Au terme de 15 minutes d’un joli chemin qui traverse l’île, nous découvrons la maison de Teofilo où nous passerons la nuit. Nous faisons la connaissance de sa femme Concepción, ainsi que de leur fille Irenée qui vit également ici avec son mari et leur petit bébé âgé d’un an à peine. Nous prenons possession de nos chambres mais gare à la tête : les portes ne dépassent pas les 1,50 mètres. De véritables Hobbits les habitants d’Amantani !

enfant-peruvien-amantani

 

Repas typique

Concepción nous attend dans la pièce de vie pour servir le repas. Une délicieuse soupe de quinoa en entrée, suivie d’une copieuse assiette de riz accompagnée de légumes et de viande. Nous discutons timidement avec Teofilo et son gendre qui ne partagent pas notre table. Toute la famille s’est mise en retrait et ils mangent sur de minuscules tabourets alors que nous sommes assis confortablement. Cela nous gêne et nous les invitons à nous rejoindre mais la table est trop petite pour nous tous et ils tiennent à ce qu’on soit bien installés car nous sommes leurs invités.

repas-hote-amantani
Nous accompagnons le repas d’une infusion de muña, cette herbe aromatique typique du Pérou

 

Amantani : la mode à petit prix

Nous sortons de table et passons par la cours où Irénée et Concepción ont installé leurs créations. Pulls, écharpes, châles, bonnets, gants… tout y est ! C’est 100% alpaga et je crois que je n’ai jamais rien touché d’aussi doux. Ce matériau ne se contente pas seulement d’être très chaud, il est aussi incroyablement délicat. La séance d’essayage débute, sous le regard des créatrices. Ici tout est fait à la main, et sur place : Hecho en Amantani !*

*Fabriqué à Amantani

achat-artisanat-amantani
Sam Dub’, mannequin automne hiver

 

Sur les hauteurs d’Amantani

Il est presque 16 heures et nous sommes attendus par le guide et les autres groupes pour grimper le cerro Pachatata. Guidés par Teofilo sur les sentiers escarpés de cette petite île perdue de l’immense Titicaca, nous rejoignons le groupe aux abords du terrain de foot. Un terrain de foot, oui ! C‘est surprenant de voir un tel équipement sportif dans un endroit si reculé du Pérou, mais il est bel et bien là. Notre guide nous fait un bref topo et chacun monte à son rythme jusqu’au point culminant de cette île Amantani.

panorama-cerro-pachatata-amantani

 

La cérémonie des vœux sur le Pachatata

Pas de mariage ici, ne vous méprenez pas ! Mais le cerro Pachatata, qui fait face au cerro Pachamama (Terre Mère), abrite un temple inca sur ses hauteurs. La tradition veut qu’une fois arrivé au point culminant du Pachatata (4085 mètres), chacun fasse des vœux. Munis d’une pierre dans la main, les aspirants doivent faire trois fois le tour du temple en faisant un vœu à chaque boucle. Au terme du dernier tour, les aspirants déposent leur pierre sur le mûr d’enceinte afin d’espérer voir leurs vœux se réaliser.

cerro-pachatata-sunset-amantani

 

Amantani et son coucher de soleil

Les fins de journées à Copacabana et Isla del Sol nous avaient déjà émerveillés par leur beauté, et c’est une fois encore les yeux écarquillés et le sourire vissé aux lèvres que nous assistons au coucher du soleil. Au pied de l’île, le bleu profond des eaux du lac Titicaca reflète les dernières lueurs du jour. Le soleil disparaît beaucoup trop vite à notre goût mais à le voir s’évanouir derrière les montagnes, on se croirait tout à coup dans des fjords norvégiens. Pérou ou Norvège, qu’importe, dans tous les cas ce coucher de soleil sur Amantani est magique.

coucher-soleil-ile-amantani coucher-soleil-amantani

 

Fête traditionnelle (ou pas !)

Clou du spectacle – ou pas ! – le soir venu tout le monde se rejoint à la salle des fêtes pour une soirée en costume traditionnel. Les filles portent une jupe surmontée d’une large ceinture, un chemisier très épais et une longue écharpe noire brodée qu’elles portent sur les épaules ou la tête. Les hommes sont également dotés d’une épaisse chemise, d’un poncho lourd et d’un affreux bonnet ! Les chefs de famille nous accompagnent et nous invitent à danser sur les accords de l’orchestre du village. Les chorégraphies sont simples, de quoi se laisser prendre au jeu. Nous trouvons cela un peu forcé et artificiel mais nous y trouvons quand même notre compte : cela nous permet de passer du temps avec les habitants et d’échanger avec eux.

peruviens-habits-traditionnels soiree-ile-amantani travelando-deguisements-peruviens

 

Amantani, c’est fini ! Et dire que …

Le réveil sur Amantani est délicieux, pas l’ombre d’un bruit ce matin sur cette île encore endormie. Le soleil se fait perçant et réchauffe doucement les corps alors que la brume s’évanouit doucement, laissant deviner l’immensité du Titicaca. Après un petit déjeuner frugal, Teofilo nous accompagne jusqu’à l’embarcadère. Nous le saluons avant de monter en bateau. Une dernière escale nous attend sur le lac Titicaca, direction l’île Taquile.

panorama-ile-amantani-soleil

selfie-amantanivisite-ile-amantani

 

Icône PrixNous avons négocié directement dans le bus avant notre arrivée à Puno avec l’agence Lago Tour pour un package à 105 Bs / pers comprenant :
– une nuit d’hôtel à notre arrivée à Puno à Hostal Posada del Gringo, très bien avec un bon petit déj inclus
– excursion 2 jours/1 nuit comprenant transport en bateau depuis Puno sur les îles Uros, île Amantani puis île Taquile et possibilité de laisser nos sacs à l’hôtel.
– 1 pull entièrement fait main, en alpaga (plus doux tu meurs, plus chaud….euh…tu sues!) : 45 S/.

 

L’île Taquile nous attend pour une dernière halte dans les paysages grandioses du lac Titicaca …

 

 

 

8 Comments

  1. J’aime beaucoup vos articles sous forme de récits ! Vous êtes honnêtes sur vos ressentis et ça c’est vraiment cool ! En effet en vous lisant on sent que certaines choses sont vraiment pour les touristes, mais en même temps cela leur permet de vivre et au final si vous vous régalez c’est le plus important 🙂 En tout cas c’etait sympa de découvrir Amantani, j’ai hâte de lire la suite !
    À bientôt 🙂

    1. Merci Roxane 😀 Ca nous fait vraiment plaisir ce genre de retour !
      On prend plaisir à écrire sous cette forme, donc on est super contents si tu aimes le genre 🙂
      L’article précédent sur les îles Uros était beaucoup plus sarcastique parce qu’on n’a pas aimé le « tour » qui était beaucoup trop touristique/achat/consommation. Là on ne va pas se mentir certains trucs étaient créés de toutes pièces pour les visiteurs mais c’était par petites touches, donc on a joué le jeu. En effet on ne triche pas, quand c’est nul on le dit parce qu’on est là pour dire ce qu’on en pense aussi. L’expérience chez les gens était chouette même si c’est trop bref pour pouvoir vraiment échanger et apprendre sur eux. Mais ça reste une super découverte de leur île et de leur mode de vie, loin de tout. Prochaine étape sur l’île Taquile (encore une autre île!) 😉

    1. C’est très gentil ça Ségo ! En effet les couchers et levers de soleil étaient dantesques 😉 En revanche je ne te suivrais pas sur le port réussi du bonnet péruvien 😀

  2. Quelle belle expérience ce soit être de vivre dans une famille .. ça ne m’est jamais arrivé ! N’est pas compliqué de communiquer? Vous parlez espagnol?
    Même la petite fête du soir m’aurait plu !!
    Que de beaux souvenirs !!
    A suivre
    Pascale

    1. Oui on parlait couramment espagnol grâce à ces mois passés en Amérique du Sud, et à quelques souvenirs de collège et lycée pour la base.
      On a bien aimé l’immersion dans la famille même si c’était trop bref pour pouvoir vraiment tisser des liens. Ils sont habitués à recevoir des visiteurs donc c’est devenu routinier pour eux. Par ailleurs la langue a effectivement posé un peu problème, car dans les coins reculés comme là ils parlent souvent des langues locales (quechua, aymara, …) et pas forcément beaucoup espagnol 😉

    1. oui c’est un endroit merveilleux, calme, sauvage, où le temps semble s’arrêter 😀 <3 On a vraiment adoré ce petit séjour. Et oui les paysages sont fantastiques et les couchers de soleil apportent un truc en plus incroyable. On s'est R-É-G-A-L-É-S 😉

Laissez nous un petit commentaire, nous y répondrons avec plaisir !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial