Le Chili authentique : cap sur Chiloé

palafitos-castro-chiloe-travelando

Après deux mois de volontariat à Frutillar, nous mettons le cap sur l’île de Chiloé. Cette dernière est en fait un archipel comprenant de nombreux îlots, la plupart étant inhabités. L’isla Grande de Chiloé est la plus grande de ces îles, avec une longueur de 180 kilomètres, une largeur de 50 km et une superficie de 9000 km². C’est la seconde plus grande île du Chili. Ancud et Castro sont les deux villes les plus peuplées de Chiloé avec 40 000 habitants chacune.

Coucher de soleil Chiloé Travelando

Nous descendons en bus jusqu’à Castro, située à moins de cinq heures de route de ce qui fut notre foyer pendant deux mois. La traversée en ferry, bien que rapide, laisse entrevoir une île sauvage, calme et authentique. Quant aux Chilotes que nous avons rencontrés jusqu’alors, tous nous ont vanté les mérites de la cuisine locale. Mais ce qui fait le charme de Chiloé, ce sont aussi et surtout les légendes et superstitions qui entourent cette île…

chiloé hublot travelando

Comme un mercredi de reprise

Ce n’est pas à deux, mais à trois que nous prenons la route. Notre amie Stéphanie, rencontrée à Frutillar, se joint à nous pour faire un bout de chemin ensemble. Stef est énergique, souriante et rit tout le temps. En un mot elle a la pêche. Mais ce mercredi matin, ni Stef, ni Ambre, ni moi n’avons la pêche. C’est la « reprise » sur la route, nous avons perdu l’habitude de ne pas travailler ! Il fait gris, il fait froid, mais c’est de coutume à Chiloé alors on se balade quand même et on arpente la ville.

ambre-stef-chiloe Travelando

Castro la belle

On se presse sur la place des Armes pour admirer l’impressionnante cathédrale San Francisco, toute de jaune vêtue. L’intérieur ne nous laisse pas de marbre non plus puisque l’église est entièrement construite en bois local. Nous sommes surpris également par la clarté de cet édifice. Le style très sobre des vitraux laisse entrer une belle lumière.

église saint françois de castro chiloé

Nous filons ensuite vers un mirador qui nous laisse admirer la ville vue d’en haut. Nous nous écartons du centre-ville direction les « palafitos », ces maisons colorées sur pilotis qui sont une des spécialités de Chiloé.

palafitos-castro-chiloe-travelando

eglise-ancud-chiloe Travelando

Ancud, en toute tranquillité

Pour notre deuxième journée à Chiloé, nous rallions le nord de l’île et la ville d’Ancud. Une heure et demi de bus sur les petites routes de campagne est nécessaire. Bien que de taille similaire, Ancud nous semble plus paisible et plus agréable à visiter que Castro. Nous filons vers l’office de tourisme et tombons nez à nez avec une première église, autre spécialité de l’île. Chiloé en compte en effet 150, dont 16 classées au patrimoine mondial de l’UNESCO. Plusieurs agences touristiques proposent de vous embarquer pour faire « la route des églises », une belle manière de découvrir l’île …

Quant à nous, nous prenons la costanera, le sentier longeant la mer. Quelques vieux chalutiers en bois multicolores sont à quai. Avec ce soleil éclatant, le spectacle est superbe. Nous en profitons pour faire quelques photos et vidéos. Un martin-pêcheur s’invite à la fête et aussitôt je dégaine mon téléobjectif… Clic ! Dans la boîte. Cet oiseau est vraiment splendide.

 

chalutiers-chiloe Travelando martin-pecheur-chiloe-travelando

L’étape suivante nous conduit vers le fort espagnol San Antonio, l’autre atout charme de la ville. Construit en 1770, il avait pour but de protéger la baie d’assaillants potentiels. Une série de canons fait face à la mer alors qu’une dizaine de chiens se charge de nous faire la visite.

fort-san-antonio-chiloe-travelando

Icône Nourriture TravelandoÀ Ancud, faites halte au restaurant « La cocineria de Olivia ». Délicieux poisson et poulet à l’asado. Copieux et bon marché. Situé dans une petite rue proche du marché.

 

Dans notre prochain article, cap sur Chiloé côté mythes et légendes …

Laissez nous un petit commentaire, nous y répondrons avec plaisir !