Cerro Guanaco : randonnée en Terre de Feu

Cerro Guanaco sommet

À 12 km à l’ouest d’Ushuaïa se trouve le premier parc national du littoral argentin. Du canal de Beagle au lac Fagnano, le parc de Terre de Feu s’étend sur 630 km2, mais seuls quelques milliers d’hectares sont ouverts au public.
Cerro Guanaco sommetUn panorama époustouflant et 900 mètres de dénivelé positif. Parmi les différentes randonnées accessibles dans le parc, nous avons opté pour le cerro Guanaco. Il s’agit du chemin le plus exigeant (973 mètres de dénivelé exactement), mais c’est aussi le plus beau. Le sentier débute depuis le camping Lago Roca, sur les bords du lac.
Après avoir longé la petite plage une dizaine de minutes et bien profité de la vue, nous pénétrons dans les bois. L’ascension ne tarde pas et on entre directement dans le vif du sujet. La montée est longue mais régulière, nous mesurons nos efforts au frais et à l’abri des arbres. Entre les feuilles de ces immenses arbres, la lumière est superbe en cette fin de matinée. On se sent ailleurs…  Nous montons tranquillement en profitant de cette ambiance unique puis une fois sorti du « bosque », nous profitons du plat pour se reposer un peu les jambes. Mais nos crampons eux, sont mis à rude épreuve!
La traversée de la clairière requiert de l’attention pour savoir où mettre les pieds dans ce labyrinthe de boue. La vue sur le sommet d’un côté, et sur les lacs vert-gris en contrebas nous font vite oublier ces désagréments qui au final, s’avèrent plutôt ludiques.

cerro-guanaco-rando

Un dernier kilomètre avant le sommet
Nous quittons la clairière, je lève les yeux et constate l’effort qui nous attend. Le sentier qui mène au cerro Guanaco est très étroit, c’est un long chemin étriqué entre les pierres coupantes. On se croirait sur la lune. Pas ou très peu de végétation sous nos pieds. Et quand on regarde les paysages qui nous entourent, partout des lacs et de la forêt. L’ascension est exigeante mais à mesure que nous progressons, le panorama devient toujours plus somptueux. À 100 mètres du sommet, un renard gris nous fait la surprise de sa présence.

renard-ushuaia

Quelques photos plus tard et mètres plus haut c’est la récompense. Derrière l’immense bloc rocheux et le groupe de randonneurs israéliens, la vue est époustouflante. 360° de plaisir, un spectacle à couper le souffle.

Panorama Cerro Guanaco sommetvue-sommet-cerro-guanaco

Cerro Guanaco sommet


Icône Transport Aller en stop au Parc Tierra del Fuego

Pour éviter de payer l’indécente navette qui part du centre-ville d’Ushuaïa et dépose dans le « Parque Nacional Tierra del Fuego », nous avons levé le pouce. Il n’aura pas fallu plus d’une vingtaine de minutes pour trouver une âme charitable qui nous dépose à l’entrée du parc.
Quelques précisions toutefois, l’entrée du parc est située à 6 km environ des départs des sentiers. Pour accéder aux sentiers vous devrez donc soit marcher, soit trouver une autre voiture pour parcourir les 6 km restants. Nous sommes allés frapper à la fenêtre de deux jeunes allemands qui étaient en train de s’acquitter de leur billet d’entrée, et c’est ainsi que nous nous sommes incrustés dans leur voiture de location.

Penser au retour
C’est bien connu, les marcheurs partent tôt le matin. Et rentrent donc tôt ! Pour mettre un maximum de chance de notre côté, nous avons donc essayé de ne pas rentrer trop tard nous aussi. Il nous aura fallu 3 voitures différentes et quelques kilomètres à pieds pour arriver à bon port et rejoindre le centre-ville.

Icône PigeonSi vous préférez les navettes
Des navettes pour le parc partent toutes les heures du parking situé près de la station-service avenue Maipu. Les premières partent à 9h. L’entrée du parc n’est située qu’à une douzaine de kilomètres seulement du centre-ville.

Icône PrixŸEntrée au parc : 210 ARS, valable 48 h.
✖ Navette A/R par personne : 450 ARS (soit 30 euros… On vous avait prévenus :  INDÉCENT !)

 

Prochaine étape, le Chili ! En attendant, découvrez la vidéo de notre séjour en Terre de Feu…

Laissez nous un petit commentaire, nous y répondrons avec plaisir !