Canyon de Colca : trek parmi les condors au Pérou

canyon-colca-perou-montagne

Après avoir profité des beautés du lac Titicaca et de ses îles sublimes, place à la montagne. Nous nous élançons pour un trek de deux jours dans le canyon de Colca, situé à quelques heures de la superbe ville d’Arequipa.

Les treks ne sont jamais de tout repos, mais se lever à 2h30 du matin aujourd’hui est particulièrement douloureux. C’est le prix à payer pour atteindre notre objectif : le canyon de Colca. Il est 7h30 lorsque le chauffeur arrête le bus au mirador Cruz del condor, la Croix du condor. Deux spécimens de cet immense oiseau trônent au loin, impassibles sur leur rocher. Nous passons une heure à guetter leur envol, les yeux rivés sur ces immenses rapaces.

condors-colca-perou
« Early birds » comme disent les anglophones pour parler de ceux qui se lèvent tôt. Mais en fait pas du tout ! Les condors attendent le soleil et la formation de courants chauds ascendants pour s’élancer et pouvoir ainsi planer sans effort. Autant dire qu’ils prennent leur temps !

Canyon de Colca : des dimensions hallucinantes

Depuis le mirador de la Cruz del condor, le spectacle est à couper le souffle. Le canyon de Colca est le deuxième plus grand canyon du monde avec 3400 mètres de profondeur. Le plus profond est situé au Pérou lui aussi, il s’agit du canyon de Cotahuasi. Ses mensurations : 3535 mètres de profondeur. Le Grand Canyon d’Arizona peut aller se rhabiller avec ses (modestes) 1600 mètres.

canyon-colca-perou
Notre arrivée sur le site du départ nous laisse bouche bée. Ces paysages sont tout simplement extraordinaires, grandioses, impressionnants…

Les géants des airs

À 8h30 le site grouille de monde, des dizaines de visiteurs s’agglutinent contre les barrières. Le chauffeur nous fait signe qu’il est temps de partir mais c’est le moment où les condors décident de prendre leur envol. Quel spectacle ! Ces animaux sont vraiment majestueux. Nous nous octroyons cinq minutes pour admirer ces géants des airs. Ils sont une douzaine à tournoyer au dessus de l’immense gouffre que forment ces gorges du canyon de Colca.

envol-condors-canyon-colca

condor-vol-colca-perou

canyon-colca-perou-condor

C’est parti pour le trek du canyon de Colca… ou pas !

Lorsque nous remontons à bord du bus, le chauffeur nous reproche de ne pas avoir respecté les horaires. Sacrés Français ! On venait pour voir des condors après tout, non ?! Furieux, il en arrive même à oublier l’existence du guide de l’agence et part sans lui. Roberto ne nous rejoindra qu’une heure plus tard. Résultat, on démarre le trek à 10h ! Une organisation à la sud-américaine bien huilée…

 

Un avant-goût de désert au Pérou

Cactus, rochers brûlants, sentiers arides et soleil radieux, nous parcourons les neuf premiers kilomètres sans encombre dans ces décors dignes du désert. La pause déjeuner est la bienvenue mais quand nous repartons, les sentiers se font plus étroits et glissants au sein de ce canyon de Colca.

canyon-colca-perou-montagne
Le canyon de Colca, vu d’en-haut !

Changement de décor

La végétation est luxuriante sur cette partie du parcours où nous apercevons malgré tout quelques habitations totalement coupées du monde. Nous restons béats en découvrant d’énormes avocats encore suspendus à leur branche. Notre guide Roberto escalade le tronc d’un arbre pour nous faire goûter un autre fruit local. C’est une boule de chair blanche juteuse. Le noyau ne se mange pas… trop tard nous avons croqué dedans. C’est poivré et peu ragoûtant. On le saura la prochaine fois !

 

Du désert aux tropiques

La végétation se fait de plus en plus verte autour de nous et les cascades se succèdent. Nous traversons d’innombrables ruisseaux et les jambes se font de plus en plus lourdes. L’heure tourne et le soleil descend inéluctablement. Roberto nous invite à accélérer la cadence, une récompense nous attend à notre arrivée à l’hôtel ce soir.

piscine-hotel-oasis-sangalle
Après l’effort, le réconfort dans la piscine de l’hôtel !

 

Le canyon de Colca, ça se mérite

Départ à 5h du matin, à jeun… décidément ce trek au Pérou nous en fait voir de toutes les couleurs. Le début de l’ascension se fait à la frontale en ce deuxième jour. Une longue colonne se dessine devant nous, un serpent de lumières part à l’assaut de la montagne. D’entrée de jeu, ça grimpe ! Ça monte, ça monte, sans discontinuer. Le soleil se lève doucement et laisse apparaître les premières lueurs du jour derrière les immenses montagnes qui dessinent ce canyon de Colca.

trek-canyon-colca-montee
Ça grimpe dur !

excersion-canyon-colca-peroucanyon-colca-perou-panorama

 

Une vue bien méritée

À 7h25 nous atteignons Cabanaconde (3280m) au terme de 2h20 d’une montée qui semblait interminable. Les 1100 mètres de dénivelé positif avalés méritent bien quelques photos.

panorama-sommet-colca

groupe-arrivee-colca
Photo d’équipe une fois tout le monde arrivé en haut…mais on ne s’attarde pas non plus car on a la DALLE !

Rapidement on prend la direction d’un restaurant. Le petit déjeuner est très – très – attendu ! En traversant les champs, un spectacle  inattendu cette fois nous attend : un volcan en éruption.

volcan-eruption-canyon-colca
Quelle surprise de découvrir ce spectacle inattendu avec ce volcan en éruption.

Les thermes : après l’effort, le réconfort

Rien ne vaut un bon bain pour récupérer. Direction les thermes avec un premier bassin à 30°C. Le suivant est à 35°C environ alors que les 3ème et 4ème sont même brûlants avec 40°C et plus. On ne se fait pas prier toutefois. La cure thermale se conclut dans la rivière, nettement moins chaude (12°C) mais bien meilleure pour la récupération. Le coup de fouet bienvenu pour repartir !

thermes-cabanaconde-perou
Les bassins chauds (voire brûlants !) des thermes qui bordent le rio Colca.

Dernier stop avant Arequipa

Le bus fait une dernière halte sur la sublime ruta 34A qui nous ramène à Arequipa. Alors qu’un de nos amis de la team « Musclor&Popeye » vide ses intestins sur le bas côté, nous admirons la vue. Ces surnoms, « Musclor&Popeye » les doivent à leur masse musculaire exubérante et leur égo surdimensionné. Je me permets de chambrer car la veille, ils pestaient car le groupe n’avançait pas assez vite. Ce matin en revanche lors de l’ascension on ne les entendait pas et d’ailleurs ils sont arrivés parmi les derniers.  Et voilà que ce soir ils sont malades dans les transports. Je suis à deux doigts de râler parce qu’ils retardent le groupe là.  Mais je préfère me concentrer sur ces paysages incroyables que nous offrent une fois de plus les Andes.

volcan-cachani-perou
Paysages andins dans la reserva nacionale Salinas y Aguada Blanca

 

Icône InfoJour 1 3h. Départ en minibus de l’hôtel où nous laissons nos bagages. 6h30. Petit déj à Chivay. 7h30. Mirador Cruz del condor. 10h. Départ trek. 14h. Déjeuner au restaurant. 19h. Dîner et nuit à l’hôtel de l’Oasis Sangalle.
Jour 2 – 5h. Départ trek.  7h30. Arrivée à Cabanaconde. 9h. Petit déjeuner. 11h. Thermes (15 S/. non inclus). 13h. Déjeuner (30 S/. non inclus). Trajet retour vers Arequipa avec arrêts photo.

Icône PrixPrix de l’excursion 2 jours/1 nuit au canyon de Colca : 90 S/. par pers
Boleto turistico : 70 S/. par pers, indispensable pour accéder au parc. Valable une semaine
Entrée aux thermes : 15 S/.
Déjeuner du 2e jour : 30 S/.
Hôtel à Arequipa : Auberge Fortunat 20 S/. la nuit/pers dans une chambre de 5. Basique mais bon marché.

Icône TransportBus Puno – Arequipa : 30S/. par pers pour 6h de bus de nuit avec la compagnie Jacanbus avec siège cama
Taxe de terminal : 1,5 S/. par pers
Bus Arequipa – Cuzco : 30 S/. Bus de nuit avec siège cama avec la compagnie Transporte cañon del Colca qu’on déconseille.

 

La prochaine étape nous amène dans le lieu le plus connu et mythique du Pérou, le célébrissime Machu Picchu …

4 Comments

  1. Bon ben merci d’avoir fait le trek , d’avoir pris des photos, de vous être levés tôt…car moi je le ferais pas! Malgré la splendeur des paysages!!
    J’ai retenu que les condors sont des feignasses…mais comme moi finalement 😜.
    Par contre, les termes, j’aurai adoré!! Quelle détente ce doit être!
    C’est vraiment magnifique !!!
    Pascale

    1. Ahahaha 😀 Merci Pascale ! Oui ça demandait des efforts de se lever à des heures pareilles, et s’enquiller autant de kilomètres en altitude avec de gros dénivelés ! Certains diront que c’est du sado-masochisme, mais nous la rando ça nous plaît vraiment beaucoup; peu importe les km et les dénivelés. Et puis marcher est la seule façon d’atteindre ces endroits reculés, donc j’estime que ça valait pleinement la peine 😉 Comme tu dis c’est magnifique !

    1. Ahahah 😀 On a bien cru y laisser notre peau en effet, le matin du 2ème jour était musclé, très musclé ! 1100 mètres de dénivelé en 2h15 ça nous a bien cramé je dois dire ! Le réveil à 4h30 fait pas plaisir non plus en fait 🙂 mais voilà quoi, le résultat est là ! A la fin ça donne une vue époustouflante (dans tous les sens du terme!). Et puis la rencontre avec les condors, un grand moment. On reparle de tout ça quand tu prépares ton voyage en terres incas Alexis ! 😉

Laissez nous un petit commentaire, nous y répondrons avec plaisir !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial