Cafayate : virée dans la Quebrada de las Conchas

cafayate-travelando-vue

Après quelques jours dans la fabuleuse cité de Córdoba, nous continuons notre périple vers le nord de l’Argentine direction Cafayate. La petite ville de la province de Salta s’est fait une réputation auprès de tous les amoureux de grands espaces grâce à la Quebrada de las Conchas.

Et si on laissait les bus de côté pour s’offrir une escapade en deux-roues ? C’est parti cheveux au vent – ou presque avec nos casques – pour les vallées Calchaquíes à la découverte de la Quebrada de las Conchas aussi appelée Quebrada de Cafayate. Quebrada signifie canyon, autant dire que nous avons affaire à 45 km de paysages époustouflants faits de gorges creusées par d’anciens cours d’eau. L’aventure sur notre deux-roues démarre dans le centre de Cafayate. Pour parcourir la quebrada, pas besoin de carte, c’est tout droit sur la route 68, direction Salta.

cafayate-argentine Travelando

Si les paysages sont splendides tout au long de la route, certaines formations rocheuses valent vraiment la peine de s’y arrêter pour une balade à pieds, ou tout du moins pour s’imprégner de l’atmosphère des lieux. Voici notre to-do-list :

 

Los Colorados – KM 17

los-colorados-cafayate-argentine

Bienvenue au Far West ! Le parcours commence fort avec un canyon parsemé de roches de grès rouge. C’est véritablement impressionnant. Et dépaysant, c’est le moins que l’on puisse dire. Les montagnes en arrière-plan rendent ces paysages encore plus époustouflants. Nous avançons dans ce décor à couper le souffle et découvrons une végétation aride : quelques arbustes au ras du sol, et des cactus aux épines affûtées comme des aiguilles. Ces quelques touches de vert dans une dominante de couleur ocre détonnent dans ces immenses étendues désertiques.

los-colorados-cafayate-travelando los-colorados-cafayate-cactus

los-colorados-cafayate-panorama

 

Los Castillos – KM 19

los-castillos-cafayate Travelando

Deux kilomètres plus loin se dressent fièrement Los Castillos (Les Châteaux), un bloc constitué de plusieurs colonnes de grès rouge. On remarque bien les différentes strates sédimentaires qui ont permis à ces tours de s’élever vers le ciel. Cette imposante formation rocheuse siège au cœur d’une vaste étendue d’herbes, où paissent tranquillement quelques chevaux. On est loin du décor désertique rencontré juste avant. Ici le paysage est unique, on le croirait peint sur le modèle d’un drapeau tricolore. Au sommet, le ciel est d’un bleu pur quasi sans nuages quand le vert des herbes hautes est éclatant. Et que dire de ces imposantes formations rocheuses d’un rouge flamboyant.

los-castillos-cafayate-chevaux los-castillos-cafayate-argentine

 

Las Ventanas – KM 20

las-ventajas-cafayate-argentine

Les forces conjointes du vent et de la pluie associées à une grande amplitude thermique ont contribué à l’usure progressive des reliefs. Dans cette partie de la Quebrada de Cafayate, nous observons plusieurs alvéoles creusées dans les roches. Autant de fenêtres naturelles par lesquelles nous nous amusons à observer le paysage. C’est d’ailleurs le nom qui a été attribué à ce point d’intérêt puisque ventanas signifie fenêtres.

las-ventajas-cafayate las-ventajas-cafayate-travelando

 

El Obelisco – KM 22

el-obelisco-cafayate Travelando

Loin d’être le plus spectaculaire, ce rocher est tout de même curieux de par sa localisation au beau milieu d’une zone assez plate, sans relief. Cette tour de 26 mètres de haut faite de grès et d’argile doit sa forme longiligne à l’action conjointe de la pluie, du vent et des changements climatiques qui ont provoqué l’abrasion et le détachement de ses composants minéraux. Sous nos pieds, un sol craquelé par la sécheresse, au travers duquel jaillissent tout de même quelques plantes coriaces, assoiffées de vie.

sol-craquele-cafayate-argentine cafayate-travelando

 

El Fraile – KM 33

el-fraile-cafayate

Au trente-troisième kilomètre, nous devons chercher un peu pour dénicher le point d’intérêt. Un panneau est là pour nous donner quelques indications :

« De l’autre côté de la rivière se trouve une figure naturelle sculptée dans la roche. Elle ressemble à un moine ou à un frère franciscain vêtu d’une longue tunique et se tenant les bras croisés. »

Dire que nous avons du mal à repérer ce moine ( fraile en espagnol) au sein de l’imposante montagne serait un euphémisme. Nous nous résignons à rentrer bredouille lorsque, d’un agrandissement dans notre photo, nous parvenons à discerner enfin la silhouette de l’homme d’église. Arriverez-vous à le retrouver dans l’image ci-dessus ?

 

El Sapo – KM 34

el-sapo-cafayate

Ce drôle de rocher ressemble vaguement à un crapaud, sapo en espagnol. Suite à un éboulement survenu sur le flanc de la montagne, les roches détachées ont fini par s’agglutiner pour former un conglomérat. Au fur et à mesure des années, l’érosion a fait son œuvre et lui a donné l’apparence d’un gentil batracien. Selon nous, « El Sapo » ne casse pas trois pattes à une grenouille mais ce rocher est tout de même surprenant !

 

Mirador Tres Cruces – KM 41

mirador-tres-cruces-cafayate

Une petite montée mène ici à un panorama somptueux. Nous restons muets encore une fois devant cette union de trois couleurs symbolisant trois univers.

Bleu lumineux, ocre poussiéreux, vert intense. Un mariage de trois entités diamétralement opposées, dont l’étonnant fruit nous régale encore aujourd’hui en revoyant cette photo.

mirador-tres-cruces-cafayate-panorama

 

El Anfiteatro – KM 46

el-anfiteatro-cafayate

L’Amphithéâtre est probablement le point d’intérêt le plus marquant de cette Quebrada de Cafayate. Il s’agit d’une faille gigantesque s’élevant à plus de 20 mètres au-dessus de nos têtes. En nous tordant un peu le cou pour apercevoir un morceau de ciel bleu, nous pouvons admirer les parois rugueuses d’un rouge flamboyant. Dans cet espace semi-clos, l’acoustique est exceptionnelle et nous nous sentons minuscules.

el-anfiteatro-cafayate-argentine el-anfiteatro-cafayate-travelando

 

La Garganta del Diablo – KM 46,5

garganta-del-diablo-cafayate-argentine garganta-del-diablo-cafayate

La Gorge du Diable doit son nom à sa forme incurvée et à ses parois striées évoquant une trachée humaine. Dans cette sorte de caverne à ciel ouvert, nos voix rebondissent sur les murs, créant des échos. Nous sommes malheureusement un peu déçus par ce dernier arrêt car certains indélicats ont jugé indispensable de taguer leurs noms sur la roche…

 

La Quebrada de Cafayate au soleil couchant

travelando-scooter-cafayate-argentine

Le soleil déclinant inexorablement, nous faisons demi-tour. Il est temps de rendre notre bolide à deux roues. En chemin nous repassons devant ces merveilles que nous avons pu admirer tout au long de la route. La nuit tombant et la poignée de gaz enfoncée à fond, nous avons l’impression de revivre un condensé des meilleurs moments de la journée. Les paysages – déjà grandioses quelques heures plus tôt – sont sublimés par le coucher du soleil qui dépose sur ces roches millénaires des teintes éblouissantes. Parcourir la Quebrada de Cafayate, c’est se plonger dans des décors hors du temps, se laissant porter comme dans un rêve éveillé.

 

Dans le prochain article, nous restons dans le désert et partons à la découverte de l’Hornocal, la célèbre montagne aux 14 couleurs située à Humahuaca.

7 Comments

  1. Oui Gaëtan, on a eu la chance de voir quelques jolies étendues en effet. N’hésitez pas à demander quand vous irez, on vous donnera les bonnes adresses!

  2. Super article bien détaillé 🙂 Nous sommes actuellement à Cafayate, on voudrait louer un scooter aussi mais tout le monde nous dit que c’est impossible. Comment avez vous fait ?
    Merci à vous 🙂

    1. Bonne question 😉
      C’est le propriétaire de l’hôtel où on a séjourné qui nous avait remis un flyer avec le numéro d’un monsieur qui louait seulement quelques scooters et motos. Je vais voir si je retrouve le nom de l’hôtel, au quel cas je vous le donne et vous pourrez demander au propriétaire de vous aiguiller !
      La visite en scooter est clairement une super option ! En vélo c’est trop long et trop chaud. Et en scooter ce n’est pas plus cher pour deux à la journée que deux places en tour organisé en mini-bus. Vous êtes totalement libres, cheveux au vent et sous le soleil. C’est TOP !

    2. Trouvé ! 😀
      Notre auberge s’appelait Hostel Morada, à Cafayate. 😉
      Le propriétaire s’appelle Orlando, ou Rolando je n’ai jamais su et il est très serviable.
      Si vous êtes en couple par contre il ne parlera qu’à l’homme… Machistes les Argentins ?! qui a dit ça ? 😀

Laissez nous un petit commentaire, nous y répondrons avec plaisir !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial